small logo Education - Conférence

Sommes-nous seuls dans l'univers ?

http://AbouMouad.tripod.com/confseti/
Par Tarik Fdil
A l'Institut de Génie Appliqué
Le 13 décembre 2000

Quelques remarques :

Vu que professionnellement j’ai été très chargé, je n’ai pas préparé la conférence bien comme il faut. Par conséquent je n’ai mis que très peu de valeur ajoutée par rapport à ce que tu m’as filé comme renseignements et comme support.

J’ai pris et exposé pratiquement et exactement toutes tes images gif et je les ai exposées avec une présentation orale. Cela a donné la présentation que tu peux voir dans sur mon site.

Dans la page d’intro j’ai parlé du système solaire et montré dans la photo à l’échelle que la Terre était vraiment minuscule par rapport à des planètes comme jupiter et saturne et que malheureusement il n’y a pas encore de vie découverte dans toutes ces contrées solaires malgré les espoirs suscité par Mars et certains satellites de jupiter. Ensuite je me suis élevé d’un cran dans la structure de l’univers et j’ai parlé de la Voie Lactée et de son immensité et puis de la vertigineuse taille de l’univers. De là j’en déduis que ce serait vraiment un immense gâchis et une coïncidence extraordinaire qu’il n’y ait pas de vie dans toute cette immensité. Ce sentiment a été renforcé récemment par la découverte des planètes extrasolaires. J’ai conclu que le but de la conférence est d’exposer la recherche scientifique pour tenter de répondre à cette question « sommes-nous seuls dans l’univers ? ».

Ceci terminait mon introduction.

Ensuite j’ai exposé tes superbes diapositives couleurs (images gif) qui résument très bien l’état de l’art de la question SETI. Je n’ai pas eu malheureusement le temps de bien étudier et comprendre tout ce qui concerne les techniques SETI (point d’eau, FFT, seti@home, schémas ARGUS et COSETI) mais j’ai donné une idée assez correcte (bien qu’un peu floue) de la question. Mon métier de prof et la présence de beaucoup de mes étudiants m’a permis ce tour de passe passe d’expliquer sans réellement entrer dans le détail:-))

A titre de conclusion j’ai fait une digression vers une interprétation personnelle de certains versets du Coran en précisant clairement que là on est clairement en dehors de la science. Cette interprétation du Coran, que je n’ai pas eu le temps de confectionner sous forme de planche à exposer à la manière de tes superbes images, je vais te la présenter. Cette interprétation n’est pas le fruit du hasard, elle m’a demandé pas mal de travail en recherche documentaire dans les interprétations classiques du Coran par des grands savants musulmans reconnus et cela m’a demandé également pas mal de réflexion et de cogitation intérieure pendant la dizaine de jours de préparation (psychologique :-) de la conférence.

Interprétation :

Avant de présenter mon idée, je te communique cette précision : pour nous autres musulmans, nous pensons que le Coran dans ces moindres détails et la révélation textuelle de Dieu. Nous avons une sorte de « science », inconnue en occident, basée sur une tradition de transfert oral de certains textes sacrés qui permet d’être sûr que le contenu du Coran actuel, est rigoureusement identique à ce qu’a déclaré notre prophète Mohammed comme une révélation divine. Autrement dit, le texte du Coran, dans sa version arabe, et le moindre mot et même la moindre lettre est rigoureusement ce qu’a rapporté le prophète Mohammed et que nous autres musulmans croyons comme étant parole de Dieu. Nous distinguons clairement cette parole de Dieu, de celle du prophète lui même, qui elle aussi est sacrée, mais elle reste une parole humaine, une explication du Coran mais pas la parole de Dieu.

Cette précision est importante car beaucoup d’études sont faites sur les lettres et les mots du Coran et des chercheurs découvrent des choses extraordinaires comme par exemple un fait décrit par le message d’une amie que tu peux consulter sur mon site.

En ce qui concerne mon propos, mon interprétation du Coran est intimement liée à l’interprétation des mots, d’où l’importance de savoir que c’est bien un mot de Dieu et non d’un humain, fusse-t-il un prophète.

Dans mon interprétation, je me base sur deux versets du Coran situés dans deux sourates (chapitres) différents :

Le premier verset est tiré de la « aya » (verset) numéro 30 de la « sourate » (chapitre) numéro 2 nommée La vache. La traduction (donc interprétation) en français de ce verset dit :

Le second verset est tiré de la « aya » numéro 12 de la « sourate » numéro 65 nommée Le divorce.

Les traductions ci-dessus sont tirées de LE SAINT CORAN Traductions Intégrale et Notes de Muhamad Hamidullah professeur à l’Université d’Istambul avec la Collaboration de M. Léturmy.

Questions

Les questions que je me pose à propos de ces deux versets sont les suivantes :

Pourquoi et comment les anges ont-ils prédit que l’homme allait mettre le désordre et répandre le sang sur terre ? Sachant qu’à l’époque Dieu n’avait pas encore créé Adan et sachant que Seul Dieu connaît l’avenir comme il est précisé ailleurs dans le Coran, ni ange ni prophète n’a ce don de voir l’avenir sauf si Dieu lui en révèle une partie...

Que signifie sept cieux et surtout les septs terres dont il est question dans le second verset ?

A la première question, certains ont répondu que les anges avaient une sorte d’intuition et d’autres disent que les anges savaient que les djinns ont déjà sévit sur Terre. Mais ni l’une ni l’autre n’est satisfaisante. A la seconde question, certains anciens interprétaient cela par les sept planètes connues dans l’antiquité : Mercure, Venus, Terre, Mars, Jupiter, Saturne et... la Lune ! Les savants du vingtième siècle ont balayé cette interprétation manifestement erronée mais n’ont pas avancé d’explication.

En combinant les deux versets, moi j’avance la conjecture suivante : Dieu a créé d’autres êtres issus de la même matière que nous à savoir l’eau et le carbone. Cette création a eu lieu dans d’autres «terres» ou mondes similaires à notre planète. Ces êtres ont probablement vécu, prospéré et foutu la pagaille comme l’humanité à la différence près que cela s’est passé des millions d’années voire des milliards d’années avant l’avènement de la race humaine. Il y a eu donc d’autres lieutenants de Dieu sur d’autres terres et c’est ce qui a fait réagir les anges qui connaissaient parfaitement ces expériences.

Pour résumer, pour un musulman comme moi, il ne fait aucun doute qu’il y a d’autres créatures dans l’univers : les anges et les djinns (diables) communs aux religions monothéistes et qui sont admis par tous les croyants. Cependant ces êtres immatériels ne peuvent pas être détectés par SETI par définition même. Par contre, ces deux versets nous laissent espérer qu’il y a peut être d’autres planètes avec un écosystème favorable à la vie telle que nous la connaissons. Mieux encore cette vie a pu se développer et prospérer en civilisations qui ont vécu des millions d’années avant l’humanité et ont atteint probablement un degré très avancé technologiquement.

En ce qui concerne la conférence, malgré le peu de préparation et la conjoncture particulière : période des examens à l’IGA, le sujet a intéressé pas mal de monde. J’ai eu comme auditoire entre 20 et 30 personnes dont la majorité sont des étudiants mais j’ai eu le droit à la présence d’un prof et de mon patron ! que j’avais informé au boulot de ma conférence. Je pense que le sujet intéresse pas mal de gens et je pense que je vais récidiver avec cette fois-ci une meilleure préparation. Je pense aussi faire deux après-midi SETI : le premier avec projection et discussion du film Contact et la seconde une conférence sur SETI, mais ce sera pour une autre fois : cette année ou l’année prochaine, cela dépendra de mes disponibilités.


Auteur : tarik FDIL
Dernière modification le 15/11/03 à 19:45.
Copyright SETI League 1998-2016