small logo Ainsi vous vous lancez dans SETI ?

L'approche Optique

Une autre manière de rechercher des transmissions intelligentes extraterrestres a rapidement gagné de l'importance qu début des années soixante avant d'être éclipsée par le champ des micro-ondes jusqu'à aujourd'hui : le spectre optique. Resté dans l'ombre de la radio ces trois dernières décénnies, le SETI optique cherche à détecter des rayons laser continus ou pulsés dans le spectre visible ou infrarouge. Pour les sociétés vraiment avancées, les communications laser offrent un moyen de transmettre de grandes quantités d'informations audiovisuelles sur des distances importantes. Puisque nous ne savons pas exactement comment les extraterrestres peuvent communiquer, les rechercher à la fois dans les spectres optiques et radio semble la seule manière logique de couvrir toutes les bases.

Ces quelques dernières années, Stuart Kingsley de l'Ohio, qui se définit lui-même comme un astronaute frustré s'est lancé dans la promotion du SETI optique, aussi bien pour les amateurs que les professionnels. Il a mis en place son propre système, appelé Columbus Optical SETI Observatory (COSETI). Au premier coup d'oeil, cela ressemble à un observatoire typique, que vous pourriez trouver dans la cour d'un astronome amateur sérieux. Mais les choix des objectifs du professeur Kingsley dépassent les planètes et les étoiles pour atteindre les êtres qui demeurent sur d'autres systèmes stellaires.

Vu qu'il existe un plus grand nombre d'amateurs avec des télescopes optiques qu'avec des radiotélescopes, il peut devenir relativement aisé d'adapter votre système pour conduire ce type de projet SETI. Sur son site web, le Dr Kingsley fournit de nombreux renseignements sur la manière de réaliser cela : http://www.coseti.org.

Comme pour les ondes radio, même si vous n'avez pas besoin d'une grande parabole, il vous faudra toujours un grand intérêt pour l'astronomie, une connaissance pratique des télescopes et des ordinateurs, une bonne place pour monter votre observatoire, beaucoup de temps libre, et une petite réserve d'argent.

Il exitse aussi "Restrospective Optical SETI" qui ne nécessite pas la disponibilité d'un télescope mais vise à rechercher dans les enregistrements et les bases de données de plaques spectrographiques stellaires accumulées lors du siècle dernier, à l'affut de ligne spectrales anormales. De telles lignes peuvent indiquer la présence d'un rayon laser mais n'auraient pas été notée précédemment ou aurait été abandonnée par un astronome comme un problème technique lié à l'équipement.

Le secteur professionnel de SETI a aussi commencé à entrer dans l'arène SETI optique, en particulier avec le group de Paul Horowitz à Harvard/Smithsonian ( http://seti.harvard.edu/oseti/) et avec le groupe SETI Optique de Dan Werthimer à L'université de Californie à Berkeley (http://sag-www.ssl.berkeley.edu/opticalseti/). Le Dr. Horowite est également impliqué dans le projet BETA, tandis que le Dr. Werthimer est impliqué dans SERENDIP.

Sommaire

- Le rêve
- Les réalités
- Plus concret : pouvez-vous faire SETI ?
- Vos choix
- La route professionnelle
- Les créatures grosses ou petites : devenir exobiologiste
- La route des amateurs
- Les organisations SETI amateurs
- L'approche optique
- Au-delà de la radio et des lasers
- Au-delà de l'observatoire
- Le choix est le votre


Document original : http://www.setileague.org/articles/getinto.htm
Traduction : E. Piotelat
Auteur : Larry Klaes
Dernière modification le 01/11/04 à 15:37.
Copyright SETI League 1998-2016